« Les Gardiens Oubliés ne sont pas qu'un reflet de l'Ordre Jedi, ils survivent. »
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Histoire des Gardiens Oubliés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Force
Admin
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 09/12/2016

MessageSujet: L'Histoire des Gardiens Oubliés   Jeu 15 Déc - 12:36

-----Archive_Ordre-Secondaire_Ordre-Gardiens-Oubliés-Ilum-----

-----Ouverture du dossier en cours-----

-----Chargement en cours, veuillez patienter-----

-----...-----

-----Ouverture-----



"L'Ordre des Gardiens Oubliés d'Ilum"



Chapitre 1: L'origine.


Originalement, l’Ordre des Gardiens Oubliés d’Ilum était formé de Jedi peu appréciés de l’Ordre, cantonnés sur la planète du fait de leurs idées parfois contraires au Code. Exclus des leurs sans acte réel, en fin de compte. Oubliés sur cette planète, le temps passa sans eux, et, depuis les ombres, une matriarche émergea. Elle voulut donner plus à ses confrères qui lui semblaient avoir bien plus de valeurs à ses yeux que ceux trônant sur Tython.

Ilô Solitaire, c’était son nom, s’arrangea pour obtenir une audience en compagnie d’un des représentants du cabinet du chancelier de la République, portant avec elle les voix et les espoirs des personnes la soutenant. Un projet fut finalement fixé. Il comprenait un budget conséquent assigné à la défense d’Ilum et de ses Gardiens, mais pas uniquement. Ce projet prévoyait aussi une émancipation de la totalité des Gardiens d’Ilum vis-à-vis du Conseil Jedi. En échange, les Gardiens devraient constamment prouver à la République qu’elle avait bien fait de leur faire confiance : obtenir des résultats allant avec leurs objectifs.

Au service de la République, mais affranchi des contraintes de l’Ordre Jedi, l’Ordre des Gardiens Oubliés d’Ilum été né.



Chapitre 2: La naissance.

De retour sur Ilum, la Matriarche, comme Solitaire se faisait désormais appeler, forma un Conseil constitué des membres les plus capables autour d’elle, et consolida une forte hiérarchie. Un croiseur leur fut bientôt accordé pour assurer la défense spatiale d’Ilum. L’Ordre des Gardiens Oubliés put assez vite prendre quartier dans ce nouvel appareil, pensifs aux opportunités qu’il apportait, lui et ce nouveau départ.
Tous se voueraient corps et âme à la défense d’Ilum. Certainement. Mais à leurs yeux, ce rôle allait de pair avec la défense d’un ensemble plus grand l’incluant, la République. Ils commencèrent à étendre leur domaine d’action.



Chapitre 3: La contre indication de Tython.

Alarmé par cette liberté retrouvée des Gardiens Oubliés, l’Ordre Jedi vint à la rencontre du Chancelier Suprême de la République Galactique en exposant leurs craintes. Le Chancelier, les écoutant, faillit se rétracter, mais c’était sans compter une annonce parue dans le Journal de la République Galactique qui l’en empêcha.

Les Gardiens Oubliés commençaient d’ores et déjà faire preuve de leur efficacité, et obtenaient déjà des résultats sur le terrain. Ne pouvant plus avoir gain de cause, l’Ordre Jedi dût se rétracter, mais eut une simple promesse de la part du représentant de la République.


"Laissez les se rendre utile au lieu de moisir sur Ilum. De toute façon à la moindre occasion d'être blâmer,
ils seront dissous sous vos conditions, Maîtres Jedi."


Chapitre 4: La prospérité républicaine.

Une riche période en gloire au nom de la République s’ensuivit alors pour les Gardiens. Forts de l’appui de la République, il ramenèrent la paix sur Ilum en démantelant l’organisation du PRI. Peu après, ils prenaient part à la défense de Taris face à des assauts de grande ampleur menés par l’Empire. Il semblerait même qu’ils mené quelques autres opérations, soigneusement occultées aux yeux du public, mais aussi d'opportunités par le SIS.

Mais cette période fût malheureusement de courte durée. Tython et ses Jedi n’allaient pas se laisser marcher dessus éternellement.


Chapitre 5: La fin de l'illusion.

Deux mois suffirent aux quelques détectives Jedi dépêchés par le Conseil Jedi pour amasser suffisement de preuves des fautes menées par les Gardiens sur le terrain. Seules, elles étaient presque dénuées de sens, mais s’assemblaient en un tout particulièrement conséquent qui, assemblées de nouveau dans un ample dossier, ne pouvait plus s’ignorer.
Le Conseil Jedi ne tarda pas à faire appel à la totalité de ces arguments pour tenter de dissoudre ce qu’ils qualifient comme étant un “Ordre sanguinaire”. Le Chancelier Suprême n’eut d’autre choix que de respecter son précédent engagement, et présenta au Sénat les fautes répertoriées. La séance fut longue, les avis trop mitigés pour une tranche nette de sentence pour cet Ordre. Les Gardiens obtenaient des résultats leur valant les voies favorables des autres, mais en utilisant des méthodes attirant les foudres d’autres.

C’est un malheureux acte d’une origine inconnue qui ne tarda pas à faire basculer la situation au grand dam des Gardiens.


Chapitre 6: La chute.

Une dénommée Elthina Van Baross, attaqua un avant poste Républicain sur Ilum la veille de la reprise d’un autre débat au Sénat. Le bilan formel présentait trente morts, pas un unique survivant. Elthina était répertoriée en tant que membre de l’Ordre des Gardiens Oubliés, la faute leur fut attribuée.

A l'ouverture du Sénat le lendemain matin, plus aucune discussion n’était possible. L'Ordre des Gardiens Oubliés d'Ilum fut dissout et leur Croiseur mis en quarantaine en attendant qu'une délégation sénatoriale juge chacun des membres de l'Ordre récemment dissout.

La délégation offrit aux différents membres dont la loyauté ne faisait aucun doute la possibilité d’être réaffecté aux forces républicaines, qu’elles soient Jedi ou militaires. Tous refusèrent. Quant aux responsables du Conseil de l’Ordre, ils furent mis en prison. Ils allaient devoir répondre aux crimes dont le Sénat les portait coupables. Les chefs d’inculpation incluaient la haute trahison en temps de guerre, il n’y avait nul doute sur leur sort. Un extrait du Journal de la République Galactique témoigne bien de la fermeté du Sénat lors des évènements.

Mais un autre événement perturba le cours des choses. Dans des circonstances obscures, la quarantaine imposée sur le croiseur des Gardiens fût compromise. Le croiseur se dirigea vers Ilum, et s’écrasa avec violence sur la surface de la planète, emportant avec lui des milliers de Républicains. Cet incident jeta un froid sur la République entière.

Les rapports firent finalement état de 4953 morts ou portés disparus pour seulement une centaine de survivants qui ont pu rejoindre les capsules de sauvetage à temps. Le Croiseur aurait vraisemblablement subi un sabotage, mais faute de preuve et de survivants à punir, le dossier fut clôt.


Chapitre 7: Les ténèbres.

Mais en dépit de ce que la République aurait bien pu imaginer, les Gardiens survécurent. Tapis sur Ilum, forcés à chasser, mais aussi à piller pour survivre, ils résistérent à la planète. Ce qu’ils étaient d’avait plus d’importance. Seule comptait la possibilité d’une survie. La hiérarchie brillante des Gardiens tout comme leur réglement ne brillait que de par leur absence.

Ils attendirent deux semaines entières pour que les dernières équipes d’investigation, et de récupération quittent la zone de crash du Croiseur avant d’y retourner afin d’en faire leur base.



Chapitre 8: La renaissance par delà les ténèbres.


Mais leur survie n’était qu’un idéal à court terme. Il leur fallait se reconstruire. Leur ancienne Matriarche créa un Pacte rassemblant leurs règles. Son but était flou, mais il était possible de devenir qu’elle tentait de réformer leur Ordre déchu.

Après avoir vol deux vaisseaux de transport léger, elle invita tous ceux se sentant prêt à signer le Pacte sur Rishii, planète sur laquelle elle projettait de racheter des vivres et de laisser les membres se reposer des derniers jours éprouvants.

Malheureusement, ce calme n’était que de courte durée. Des pirates issus de la planète les pirent pour cible. Après plusieurs affrontements, ils parvinrent à quitter la planète, emportant quelques villageois en prime. Direction, Ilum, mais la matriarche prévoyait encore un autre arrêt, la désertique Tatooine.

Chapitre 9: L’ellipse.

Premier semestre de la première année

=> Les Gardiens, arrivés sur Anachore, parviennent à négocier un vaisseau et quatre millions de crédits contre leurs quelques possessions, et des services.
=> Une fois fini, ils quittent la planète, encore accompagnés des villageois de Rishii.
=> A leur arrivée sur Ilum, et ce, accompagné d’une équipe d’ingénieurs, les Gardiens Oubliés se mettent en travail, et commencent à retaper divers systèmes, dont celui d’alimentation en cristaux du Temple Noir. Chacun prête main forte à la hauteur de ses capacités.

Deuxième semestre de la première année
=> Les ingénieurs parviennent à effectuer leur premier modèle de générateur sur la base des générateurs à cristaux du Temple Noir, et parviennent à rétablir le courant dans quelques pièces.
=> D'autres ingénieurs et les villageois de Rishii finissent de dégager les débris et commencent à meubler le Croiseur sans oublier de renforcer les endroits fragilisés par le crash.
=> Les Gardiens renouent des liens avec une tribu de Talz au Nord-Est. Après plusieurs preuves de leur amitié, ils ratifient un traité de non-agression mutuel appelé le "Traité de la dent de givre" en l'honneur du Chef Talz.
=> Un vaisseau de contrebandiers s'écrase non loin d’eux. Un toit et des réparations leur sont offerts, échangés contre des vivres. Ils partent finalement après deux semaines.

Premier semestre de la deuxième année

=> Les ingénieurs arrivent à mettre en place le réseau électrique et travaillent sur un transformateur de cristaux à taille réelle désormais.
=> Les autres ingénieurs et les villageois de Rishii finissent l'aménagement et mettent en place une nouvelle entrée et un système de chauffage électrique. Les travaux arrivent à leur terme.
=> Les Gardiens vont au Temple Noir pour y voler deux énormes cristaux qui serviront de carburant. Le Dévoreur qui hante les lieux semble ne pas réagir, et ne se manifeste pas. Les Gardiens mènent plusieurs expéditions pour le retrouver mais en vain.

Deuxième semestre de la deuxième année

=> Les ingénieurs allument et mettent en réseau le transformateur électrique sur base des cristaux rapportés. C'est un succès bien qu'un des leur y perdra la vie lors de la mise en place. Pour les autres ingénieurs, le travail est fini. Les ingénieurs sont sur le départ.
=> Avant de partir, ils demandent un dédommagement pour la famille du défunt. Les Gardiens leurs cèdent leur dernier vaisseau.
=> Arrivée de deux cargos de mercenaires pas loin du Croiseur. Les Gardiens les ont à l'oeil. Ils sont une centaine et fouillent les ruines.
=> Les Jedi du Temple d’Ilum interviennent bientôt et mettent les mercenaires en déroute. Nous en recueillons une dizaine qui nous prêtent allégeance et leur cargo en guise de bonne fois.
=> Avec le cargo, les Gardiens entament une première série de pillages spatiaux à l'aide d'un stratagème simple. Ils se laissent aller à la dérive avec une balise de détresse active. Une fois qu'un vaisseau les aborde, ils se ruent sur leur équipage et prennent le contrôle du vaisseau. Une fois tout les biens d'intérêts récupérés, ils repartent.
=> Création de la milice de la Cité. Les villageois de Rishii et nos récents mercenaires sont les premiers à en faire partie.

Premier semestre de la troisième année

=> La Cité des Gardiens Oubliés est ouverte au public. Le bouche à oreilles des réseaux de contrebandiers relaient l'info. On y propose un abris, une cantina et des places louables de marchands sous l'administration de l'Ordre des Gardiens Oubliés d'Ilum.
=> Les premiers clients de passage arrivent et un marchand fait une demande pour rester et vendre ses biens.
=> L'activité est régulière au sein du croiseur, 4 à 5 personnes par jour.
=> Le Dévoreur fait savoir qu'il est revenu et qu'il est en colère. Il a faim. Les Gardiens ont omis de le nourrir et il le prend pour un affront personnel. Ils évitent le Temple Noir.
=> Le Temple Jedi d'Ilum subit des disparitions parmi leurs rangs.

Deuxième semestre de la troisième année

=> Les Gardiens attaquent un chasseur plus gros et mieux armés que les autres. Ils décident d'en prendre le contrôle et de laisser leur cargo aux victimes de leur pillage.
=> Nos amis Talz viennent à notre rencontre. Ils signalent que certains de leurs membres disparaissent la nuit et ne reviennent jamais.
=> Une équipe de Gardiens est dépêchée aux abords du Temple Noir. Devant celui-ci, une armée constituée de Jedi et de Talz à moitié morts les accueillent, forçant une fuite sous les rires du dévoreur.
=> Sous la menace grandissante du dévoreur, une Alliance est fomentée entre les Jedi d’Ilum et les Talz. Une guerre se prépare...
=> Les Talz du Nord Est et les Gardiens ratifient une alliance nommée "Alliance des cités libres".

Premier semestre de la quatrième année

=> La guerre du Temple Noir est lancée. Tous les Gardiens et tous leurs alliés potentiels sont demandés en renfort.
=> L'Ultime alliance des Talz, Jedi et Gardiens fait face pendant près de 4 mois à une armée de morts constituée d'animaux, de Talz, de Jedi et du Dévoreur. La violence est inouïe, chaque perte du côté de l'Alliance devait être brûlé pour éviter que le Dévoreur en prenne le contrôle.
=> Après de nombreuses pertes, l'Alliance parvient à détruire l'armée du Temple Noir et à entrer dans celui-ci mais le pouvoir qui y sommeillait ne pouvait être vaincu... Chaque expédition en son sein finissait par un échec, le Dévoreur résistait.
=> Les Talz, principale victime de la guerre, se retirent du conflit. Les Gardiens comprennent et acceptent cette décision.
=> La Cité des Gardiens devient un centre d'intérêt dans le système avec une dizaine de visiteur par jour et 4 marchands réguliers.

Deuxième semestre de la quatrième année
=> Une unité de Jedi rentre dans le Temple Noir et se sacrifie pour sceller le Dévoreur.
=> Une trêve officieuse est conclue entre les Jedi d'Ilum et les Gardiens.
=> La guerre fait parvenir des réfugiés sur Ilum. Ils rejoignent les Gardiens en tant que milice de la Cité en échange d'un abris et des vivres constants.
=> Les Gardiens attaquent une base impériale presque désertée. Ils en avaient entendu parler par un contrebandier et convoitaient les deux prototypes de chasseurs qui y étaient entreposés.
=> Les Gardiens reviennent à la Cité avec deux chasseurs de plus, armé pour le combat uniquement.

Premier semestre de la cinquième année

=> Les Gardiens font face à un groupe d'anciens militaires convoitant la Cité. Avec l'aide de leur Milice et des habitués de la Cité, ils repoussent et anéantissent les attaquants.
=> La Cité des Gardiens fait parler d'elle, reconnue par tous les professionnels comme étant le refuge à ne pas manquer si on passe dans le système.
=> La Cité est étoffée de cette résistance, une vingtaine de clients et une demi-dizaine de marchands y sont par jour en moyenne.
=> La milice de la Cité est de 35 membres.

Deuxième semestre de la cinquième année

=> Les Gardiens attaquent un avant poste républicain investi par des pirates. Ils y récupèrent de nombreuses marchandises et une panoplie de 15 droïdes de combat.
=> Les Gardiens reprogramment les droïdes et ils les incluent dans leur milice.
=> Un clan de Talz au Sud Est est apparu. Ils étaient plus au Sud auparavant mais ils veulent remonter pour des raisons inconnues. Nos Talz alliés ne les apprécient pas et se préparent à une guerre de territoire.
=> Les Jedi du Temple d'Ilum se font de plus en plus rare, happés par la guerre.
=> La Cité devient un refuge connut, une trentaine de clients y sont pas jour et une dizaine de marchands y vendent leurs marchandises.


Chapitre 10: L'aube des Gardiens

Après cinq difficiles années de labeur et de combats, les Gardiens Oubliés sont reformés, et solidement implantés sur Ilum. Ils ilustrent un refuge, une balise de sécurité pour tous les parias de la Galaxie prêts à se soumettre à leurs lois. L’argent n’est plus même un problème, et chaque Gardien a le loisir de profiter de sa propre paie.

Le conflit contre le Temple Noir est finalement remporté, mais le mal, bien que scellé, menace toujours. Une nouvelle tribu de Talkz vient du Sud en outre. Ces deux éléments restent des menaces potentielles, mais restent pâles en comparaison avec l’Empire éternel qui pourrait facilement les écraser.


Chapitre 11: Époque calme dans un monde chamboulé

Les Gardiens fédérés autour du Pacte prospèrent dans une période de sécurité relative. Certains événements éclatent comme la venue de tributs Talz émanent du Sud ainsi qu'un conflit d'intérêt avec un manipulateur de la force mais cela reste globalement bien en deçà des normes des problèmes galactiques.

Une grande majorité des membres commencèrent à prêter oreilles vers les soucis de notre temps. Certains rejoignirent l'Alliance pour lutter contre Zakel, d'autres encore aide de façon plus pacifique les anciennes institutions dévastées par la guerre. Bien que ces objectifs soient louables, la Cité n'est engagée dans aucun de ces projets. Elle vient tout juste de négocier une entente avec la République et ne trouve pas encore d'intérêts dans la guerre contre Zakel.

A la vue des possibles menaces à venir, la Cité a durci sa politique. Le pouvoir est désormais articulé autour d'Ilô et de ses proches conseillers depuis qu'elle a modifié le Pacte.

Chapitre 12: Mercenariat

Le Pacte est de plus en plus ferme, les pouvoirs de plus en plus réservés aux Élites de l'Ordre.

Ilô, en tant que Maître de l'Ordre, a transformé l'Ordre des Gardiens d'Ilum en une grande société de mercenaires ayant comme mission secondaire de ramener de l'argent pour la Cité, l’objectif principal étant de protéger l'Ordre et la Cité. La Cité, en binôme avec l'Ordre, était en plein boum économique. Un investissement massif dans les constructions minières le prouvent d'ailleurs... De nouvelles perspectives s'ouvraient.

Tout une politique d'ouverture se crée, les liens externes commencent à se former. C'est le début d'une prise de position sur la question zakélienne qui devient de plus en plus pressante.


Chapitre 13: Prise de position final


Face à la puissance Zakélienne d'un côté et la République de l’autre, le Maître de l'Ordre décida finalement de fuir toute relation politique. Dans cette même logique, de nombreuses mesures ont été prises pour garder la Cité secrète. Ces mesures ne suffisant pas, l'Ordre dut se contraindre de soudoyer certains Zakelliens et autres bureaucrates pour que son anonymat perdure.

Alimenté à présent par ses concessions minières, la Cité perdure de façon stable et rentable. Certains de ses défenseurs choisirent de la quitter pour rejoindre le conflit galactique. Ceux qui restèrent vécurent des jours modestes, calmes et paisibles sur Ilum. Parmi ceux qui restèrent, on pourra nommer les plus fières et anciens de cet Ordre comme le Juste Hank-Nama ou encore le Sanguinaire Sakkarov sans oublier la Matriarche Ilô Solitaire.

Les légendes disent que, désormais, les Gardiens Oubliés ne font plus qu'un avec Ilum.
Certains s'avancent même à dire que leurs forces imprègnent les cristaux de la Lune ...


-----Fermeture du dossier en cours, veuillez patienter-----

-----...-----

-----Fermeture effectuée-----


-----Archive_Ordre-Secondaire_Ordre-Gardiens-Oubliés-Tatooine-----

-----Ouverture du dossier en cours-----


-----Chargement en cours, veuillez patienter-----


-----...-----


-----Ouverture-----




"L'Ordre des Gardiens Oubliés de Tatooine"



Chapitre 1 : Le commencement après la tempête


Alors que les gardiens d’Ilum restèrent en conflit avec la République et l’Ordre Jedi, certains ont préférés suivre une autre voie. C’est ainsi que des rumeurs circulent au sein de la République et du SIS, certaines traditions remémorant celles des Gardiens Oubliés ont été reconnues sur Tatooine.
C’est pourquoi la République a fait appel à une ancienne partisane de cet ordre, Niad Krilling, reconvertie, pour chercher des informations et neutraliser l’Ordre de Tatooine en cas de besoin.

Pour cette mission, Niad a eu accès à l’un des croiseurs tout frais de la république, de classe Valor, dirigé par un Amiral certifié. Néanmoins, l’Ordre Jedi à également voulu participer à cette quête d’information et à la surveillance de Niad en envoyant un représentant, une chevalière Jedi, Caitness Sakaï et sa padawan qui ont, comme directive, de veiller à la bonne sécurité du croiseur et au respect des règles de bienséance dans cette mission…




-----Fermeture du dossier en cours, veuillez patienter-----


-----...-----


-----Fermeture effectuée-----
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gardiensoublies.forumactif.com
 
L'Histoire des Gardiens Oubliés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Histoire] Les gardiens
» Histoire de gardiens...
» On est les enfants oubliés de l'histoire mes amis...
» K-19 : l'histoire d'un de ses sous-mariniers oublié...
» DD4 : Les royaumes oubliés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens Oubliés :: Partie RP :: Background Gardiens Oubliés-
Sauter vers: